Gestion des configurations des services

1. Préambule

Dans la démarche ITIL 4, deux pratiques sont en charge de gérer les éléments de configuration : il s’agit de la gestion des actifs de service, abordée précédemment, et celle-ci, la gestion des configurations des services.

Même si ces deux pratiques n’ont pas les mêmes objectifs, elles seront souvent gérées conjointement, voire avec les mêmes bases de données.

Cette pratique s’appuie sur le processus Gestion des actifs de service et des configurations d’ITIL versions V2 et V3.

2. Objectif de la pratique

La mission de la pratique Gestion des configurations est de définir et de contrôler les composants de services et d’infrastructure, et de maintenir des informations précises et exactes sur leurs états actuels, sur leurs historiques et sur leurs états planifiés.

3. La terminologie de la pratique

a. La notion d’élément de configuration

Un élément de configuration, dénommé CI (Configuration Item en anglais), est un composant du système d’information qui va contribuer à la fourniture d’un ou plusieurs services, et sur lequel on veut appliquer un contrôle. Service

Les types d’éléments de configurations concernent tous les composants du système d’information, c’est-à-dire :

  • Composants matériels, par exemple, serveurs, postes...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPV4ITI.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Gestion du catalogue de services
Suivant
Gestion de la continuité des services