Philosophie de la norme

L’essence d’une norme de gouvernance tient en quelques mots : « je dis ce que je vais faire en réponse aux objectifs qui m’ont été fixés, dans le respect du cadre réglementaire et contractuel qui est le mien ; je fais ce que j’ai dit ; je mesure la réalité et l’efficacité de ce que j’ai fait, je corrige, je complète et l’améliore ».

L’application de ce principe de base devrait être systématique dans bien des contextes. Prenons la politique par exemple : je dis ce que je vais faire, c’est le principe des « professions de foi », et les boîtes aux lettres en sont remplies à chaque campagne. Je fais ce que j’ai dit est déjà beaucoup moins fréquent hélas ; la réalité et l’efficacité des actions effectuées restent souvent bien ténébreuses. Quant aux corrections et améliorations, c’est chose rare pour des gens dont les leitmotivs sont « droit dans mes bottes » et « je maintiendrai le cap quoi qu’il arrive ». Comme si les navigateurs ne variaient pas leur route en fonction de la météo…

La gouvernance peut être résumée comme la mise en œuvre d’un ensemble de règles, protocoles, conventions, contrats pour assurer une meilleure coordination...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPSECISO.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Usage actuel de la norme
Suivant
Contenu de la norme