Technologies, gadgets et moteurs

Vous l’avez vu, les moteurs reconnaissent et savent déchiffrer le texte HTML, qu’il soit placé dans le texte visible ou dans les balises meta.

Ils ont beaucoup plus de mal lorsqu’il s’agit d’animations, de scripts et de pages dynamiques.

Attention donc à ne pas trop en abuser, si vous voulez optimiser votre site pour le référencement.

1. Sites en Flash

Vos superbes pages en Flash seront plus difficiles à référencer que les pages HTML pour une raison simple : les moteurs ne savent pas lire les contenus de ces animations.

Google commence à peine à lire le contenu textuel des animations Flash !

Prévoyez de renseigner la balise noembed qui accompagne, dans le code HTML, les balises d’insertion des animations Flash dans vos pages. Le contenu de cette balise est utilisé par les navigateurs. 

Vous pouvez ainsi insérer dans cette balise un titre de page avec un ou deux mots-clés, un texte d’information sur le contenu du fichier Flash.

Si vous prévoyez de réaliser tout votre site en Flash et si vous souhaitez bien référencer votre site, il vaut mieux doubler vos pages Flash avec des pages HTML.

On observe malgré tout une évolution pour le référencement des sites en Flash :

  • Ainsi, les liens des fichiers Flash sont suivis par les moteurs.

  • Certains outils de recherche lisent le texte inclus dans les animations Flash.

Google indexe pourtant...

couv_OW5GREFW.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Optimiser la structure du site
Suivant
Faciliter le travail de Googlebot