Sommaire

Être factuel

Séparer les informations basées sur des émotions des informations basées sur des faits.

Pour cela, il faut savoir identifier ses propres émotions : peur, tristesse, colère, joie, surprise et dégoût. Ce sont les six émotions de base qui engendrent des comportements émotionnels : chagrin, agressivité, etc. Exprimer ses émotions est un bon moyen de gérer efficacement son stress, et c’est une bonne pratique, mais il ne faut pas tout mélanger dans un dialogue si l’on veut être entendu.

Commencer par exposer des faits permet de s’assurer que l’interlocuteur ne puisse pas opposer de contre-arguments. Personne ne conteste que 10 billets de 100 euros fassent 1 000 euros. Cela permet donc de démarrer un dialogue sur des sujets sur lesquels tout le monde s’accorde. Si un téméraire oppose une objection à celui qui égrène des faits, il est facile de l’affronter en vérifiant immédiatement le fait puis de reprendre l’échange en répétant le fait qui vient d’être contesté : « je disais donc… » S’il s’avère que certaines personnes sont chargées émotionnellement, marquer une pause après avoir énoncé le premier fait et attendre un acquiescement verbal ou non verbal permet de faire baisser la charge émotionnelle. ...