Sommaire

Introduction

Vous avez construit les visuels, vous les avez assemblés : le rapport est prêt pour la configuration des interactions.

Elles sont nombreuses :

  • Au sein d’un visuel, un premier type d’interaction consiste à explorer les données : passer d’un niveau général à un niveau plus détaillé, ceci en fonction des champs présents dans le visuel, ou passer d’une page à une autre, plus détaillée, avec les filtres d’extraction.

  • Le deuxième type d’interaction a lieu entre les différents visuels, qui se filtrent automatiquement les uns les autres (filtrage ou surlignage, selon les visuels).

  • Enfin, le troisième type d’interaction a lieu entre l’utilisateur et le rapport, par le biais d’un visuel particulier, le segment.

Bien contrôler la façon dont se produisent ces interactions est essentiel pour que votre rapport atteigne son objectif. Et ce point doit donc avoir été pensé en amont, et gardé à l’esprit pendant le processus de construction du rapport.

Il va de soi que la possibilité d’utiliser les interactions repose sur le fait de consulter le rapport dans Power BI, qu’il s’agisse de Power BI Desktop ou Power BI Service.

Afin d’illustrer ces différents thèmes, vous pouvez ouvrir le fichier Livres - chap4.pbix, disponible au téléchargement.