Organisation du Backlog de produit Backlog de produit

En accroissant le nombre d’éléments devant être dans un état « Prêt » avant le prochain Sprint, le Backlog de produit perd en lisibilité. Pour en comprendre le sens, il faudrait parfois lire une centaine de petits éléments destinés à alimenter jusqu’à dix équipes Scrum.

Là encore, le Product Owner doit s’appuyer sur les bénéfices du management visuel. Utiliser une carte à cases (Treemap) permet de faire émerger une information visuelle.

images/Illust-7-5.png

Ici sont présentés trois services composés de plusieurs éléments du Backlog de produit. Les éléments en noir sont prêts à être embarqués dans le prochain Sprint. Notez qu’idéalement, au lieu des identifiants (#1 à #15), il serait préférable d’indiquer la description des éléments.

Cette représentation graphique permet de voir clairement quelles sont les grandes fonctions qui sont bientôt prêtes à être déployées. Nul besoin d’aller voir le détail de chaque élément pour comprendre ce sur quoi l’équipe travaillera prochainement. Cela donne également de la visibilité sur l’état d’avancement.

Lorsqu’il est possible d’afficher un troisième niveau sur la carte à cases, le Backlog...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_CEPROWN.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Scrum à plus grande échelle
Suivant
Déléguer efficacement