Sommaire

Le cloud n’est pas sécurisé

« Avec toutes les affaires de pertes et de fuites de données, vous voyez bien que le cloud n’est pas sécurisé ! » Il est certain que Wikileaks, le piratage russe de la campagne présidentielle américaine et consorts n’aident pas à donner l’impression que le cloud est sécurisé. Cependant, les médias ne s’intéressent bien évidemment pas aux millions de transactions qui se passent en toute sécurité tous les jours, mais uniquement à celle qui va faire le scandale. D’où vient cette impression que le cloud n’est pas sécurisé et que, de facto, mes données sont plus en sécurité quand elles sont stockées localement ?

Commençons par quelques statistiques pour étayer l’argumentation. D’après une étude de juin 2016 d’IBM et du Ponemon Institute :

  • Le coût moyen d’un vol de données est de quatre millions de dollars.

  • Ce coût est en augmentation de 29 % par rapport à 2013.

  • 48 % des vols de données sont l’œuvre de pirate - 37 % en Afrique du Sud - le reste est dû soit à des erreurs humaines ou à des erreurs système.

On en rajoute une couche :

  • D’après NetIQ, 70 % des entreprises interrogées ont été victimes d’une cyberattaque en 2014.

  • D’après ...