Moteurs à courant continu

Ce type de moteur est très courant, vous pouvez facilement en récupérer sur un appareil hors d’usage. Il suffit simplement de savoir sous quelle tension il fonctionne. Souvent, c’est écrit dessus, sinon regardez sa source d’alimentation (piles ou batterie).

images/06-01.png

Exemple de moteur à courant continu Moteur

Le branchement est très simple : il n’a que deux fils, il suffit donc de brancher le (+) à une borne et le (-) à l’autre, pour qu’il tourne dans un sens. Si vous inversez les deux bornes, il tourne dans l’autre sens. Et si vous baissez la tension de l’alimentation, il tourne moins vite.

Attention, vous ne devez jamais connecter directement un moteur à un port du micro:bit, car la puissance de sortie est limitée et les moteurs génèrent des courants parasites qui risqueraient d’endommager la carte.

1. Utilisation d’un transistor

Pour protéger le micro:bit, utilisez un transistor de type NPN (comme le 2N222A, que nous avons déjà utilisé avec le buzzer) et une diode Schottky (de roue libre), pour protéger le transistor d’un retour de courant. Le port du micro:bit doit aussi être protégé, avec une résistance de 1 kΩ.

Le micro:bit et le moteur possèdent des alimentations séparées, le transistor sert seulement d’interrupteur. Ce branchement permet au micro:bit de contrôler sans risque...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LFMIC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Cartes d'extension
Suivant
Servomoteur