Sommaire

Un peu (beaucoup) de mathématiques

Il est impossible de couvrir le sujet en quelques pages. Des livres entiers, que dis-je, des bibliothèques entières sont consacrées aux mathématiques destinées à conceptualiser, modéliser et implémenter les algorithmes d’apprentissage machine et d’intelligence artificielle. L’objectif de ces quelques pages est de fournir les quelques bases nécessaires à leur compréhension et à rafraîchir les mémoires des cours de mathématiques du secondaire et du supérieur pour ceux qui en ont faits !

Une guerre est en cours depuis bien longtemps entre statisticiens et experts de l’apprentissage machine. Les premiers sont des mathématiciens fiers de leur science, les seconds des informaticiens travaillant de manière empirique. De ce fait, les premiers sont les garants d’une science exacte, alors que les seconds des bidouilleurs utilisant des outils mathématiques quand bon leur semble. C’est un peu la guerre des Horaces et des Curiaces dont on ne sait qui a tort ou raison, mais les Horaces devront tôt ou tard se soumettre au joug de la loi. Pour faire simple, ma vision est la suivante : la statistique (et les statisticiens) s’occupe de trouver un modèle dans un amas de données et d’en tirer des mesures, les statistiques (par exemple, 30 % d’une population donnée possède un vélo et 57 % ont moins de 25 ans) ; ...