Énoncé 7 Configuration de la traduction d’adresse

Durée : 30 minutes

La traduction d’adresse permet à un réseau d’accéder à un second réseau en utilisant une adresse IP du second réseau. Elle est principalement utilisée pour fournir l’accès à Internet. Elle peut aussi être utilisée pour masquer un réseau, ce qui augmente sa sécurité.

Voici le schéma de l’atelier :

images/03TP03.png

Mettez en place l’atelier. Internet sera simulé, il est possible par exemple d’utiliser un réseau privé ayant accès à Internet, il faudra penser à ajouter une route statique par défaut sur le routeur. Pour cet exercice, le réseau privé est 192.168.0.0/24 et Internet est "simulé" par 172.16.0.0/16. L’interface fastethernet 0/1 porte l’adresse IP 172.16.0.1. N’hésitez pas à adapter les adresses IP en fonction de votre réseau et accès à Internet.

Mettez en place le protocole PAT. L’ordinateur client doit pouvoir accéder à Internet.

Note

Par abus, le terme "NAT" est souvent utilisé lorsque l’on évoque le partage de connexion Internet. En réalité, il s’agit du protocole PAT. Le protocole PAT permet d’économiser les adresses en combinant les adresses IP et les ports.

Le protocole NAT associe à une IP externe, une IP interne...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_TP5CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Énoncé 6 Configuration d’un commutateur Frame Relay et de trois routeurs
Suivant
Énoncé 8 Configuration de la traduction d'adresse statique (SAT)