Sommaire

Approche écologique

Dans les chapitres précédents, nous avons vu comment limiter les difficultés inhérentes à l’usage des e-mails et modifier ses habitudes pour être plus efficace. Si vous avez appliqué les conseils donnés dans cet ouvrage, vos e-mails se trient maintenant automatiquement, vous retrouvez facilement les informations et le nombre de messages inutiles ou encombrants a fortement baissé. Les e-mails que vous rédigez sont également plus efficaces et peut-être vos collègues ont noté ce changement. Mais eux, ont-ils évolué dans leur manière de communiquer ?

Votre impact sur le système e-mail est certainement intéressant, mais n’est-il pas dérisoire face aux pratiques de communication inadaptées dans l’entreprise ?

Nous avons vu qu’en changeant quelques habitudes comme la mise en copie systématique de personnes qui finalement n’ont pas grand intérêt à recevoir le message, nous pouvions réduire au moins de moitié le nombre de messages en circulation, ce qui revient à diviser par deux le temps passé par chacun à consulter sa messagerie. Ce n’est pas négligeable, et il serait indubitablement intéressant qu’un maximum de personnes autour de vous améliore leur manière de communiquer par e-mail.

Propagez les bonnes pratiques

Nous avons tous un cercle d’influence : ...