Les principes élémentaires de la gestion d’une base de données

1. Les trois catégories d’instructions

Microsoft Transact-SQL est un langage de requêtes amélioré par rapport au SQL dont il reprend les bases. Le SQL (Structured Query Language) est le lan-gage standard, créé par IBM dans les années 70, pour la gestion des SGBDR (systèmes de gestion de bases de données relationnelles).

Trois catégories d’instructions composent le langage SQL :

  • Le langage de définition de données (Data Description Language - DDL) permettant la création, la modification et la suppression des objets SQL (TABLE, INDEX, VIEW, PROCEDURE, etc.).

  • Le langage de manipulation de données (Data Manipulation Language - DML) fournissant les instructions de création, de mise à jour, de suppression et d’extraction des données stockées. Data Manipulation Language

  • Le langage de contrôle d’accès aux données (Data Control Language - DCL) pour la gestion des accès aux données, des transactions et de la configuration des sessions et des bases. Data Control Language

De plus, le Transact-SQL prend en compte des fonctionnalités procédurales telles que la gestion des variables, les structures de contrôle de flux, les curseurs et les lots d’instructions. C’est donc un langage complet qui comporte des instructions, qui manipule des objets SQL, qui permet d’effectuer de la programmation...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19SQL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Présentation de SQL Server
Suivant
Les tables