Bitcoin et chaîne de blocs, confusion et clarification

Si vous avez déjà signé un acte de vente chez un notaire, vous comprenez qu’il y a au moins trois parties qui sont impliquées : le vendeur, l’acheteur et le notaire. Ce dernier jouant ce que l’on appelle le rôle de tiers de confiance. Il joue un rôle essentiel qui est de garantir que la transaction a bien eu lieu entre le vendeur et l’acheteur, et que de ce fait, le vendeur ne peut pas vendre de nouveau le même bien à un autre acheteur. Vous pensez peut-être qu’il semble difficile de vendre le même bien à deux acheteurs différents. En fait, rien n’empêche, a priori, un vendeur d’être un escroc, à part l’existence du fameux tiers de confiance. La question étant : peut-on se passer d’un tiers de confiance ?

1. Le problème de la double dépense Double dépense

Ne considérons pas la vente d’un bien physique, comme une maison, mais plutôt un échange d’argent par voie numérique. Si Jean envoie cent euros à Sylvie, le compte de Jean doit être débité de cent euros alors que celui de Sylvie doit être crédité de la même somme. Cependant, il est important que les cent euros ne disparaissent du compte de Jean que si et seulement si le compte de Sylvie les voit apparaître.

Nous sommes face à ce que l’on appelle une transaction...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EIBLOAWS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Registres et chaînes de blocs