Doit-il y avoir un Sprint 0 ?

On entend souvent parler de « Sprint 0 » avant le démarrage des « vrais Sprints ». Tout d’abord, soyons clairs sur le fait que cette notion n’a pas d’existence officielle dans la méthode Scrum.

En règle générale, ce qu’on appelle Sprint 0 est une période préparatoire au cours de laquelle, selon les cas, on met en place des éléments techniques nécessaires au projet ou pendant laquelle on décide de l’architecture.

Nous sommes assez méfiants par rapport à cette notion, car elle ne doit pas conduire à revenir à une sorte de cycle en V, avec une longue phase de spécification préalable. En outre, une valeur essentielle de Scrum est de délivrer tout au long du projet des fonctionnalités qui ont une valeur métier.

Pour autant, si on veut être pragmatique, on peut prévoir une période de préparation préalable, bien bornée dans le temps, si on se rend compte que cela permettra de faciliter le déroulement des Sprints, par exemple, pour mettre en place tous les éléments de la plateforme technique et les outils de développement, test et intégration continue.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3SCRU.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Quelle durée pour les Sprints ?
Suivant
Le rythme du Sprint : vue d’ensemble