Un besoin d’intégration pour servir l’utilité BESOINS:Intégration

Intégrer le numérique comme les réseaux et médias sociaux dans notre monde réel est une garantie de leur pleine utilité et donc de leur pleine utilisation.

Aussi, voici les quatre dimensions du numérique favorables à leur parfaite intégration.

images/A01MB86M7.png

1.0 : en premier lieu, l’écosystème physique doit être informatisé, sans informatique installée il ne sera pas possible d’intégrer pleinement le numérique : équipement individuel en ordinateur, en tablette, en smartphone, en objets connectés (montres, domotique).

Ainsi, même les serrures de portes, les murs et les chaises peuvent être connectées.

2.0 : Ensuite, grâce à ces systèmes, il faut pouvoir mettre en place des solutions pour permettre l’interaction, l’alimentation par les hommes : bouton J’aime, champ Commentaire, champ Partage, champ Publier. Grâce à ces fonctions de base, le moindre objet physique ou numérique peut présenter une certaine mémoire du retour sur expérience de ses utilisateurs. On parle de contenu généré par les utilisateurs (UGC pour User Generated Content). Grâce au contenu utilisateur généré, chacun dispose d’un retour d’expérience avant même d’avoir utilisé un produit...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_MB7RESSO.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Un besoin d’homogénéité pour servir l’utilité
Suivant
Une nouvelle culture pour servir une nouvelle utilité