Sommaire

Les tests et conditions

1. Principe

Dans le précédent chapitre vous avez pu vous familiariser avec les expressions mettant en place des opérateurs, qu’ils soient de calcul, de comparaison (l’égalité par exemple) ou booléens. Ces opérateurs et expressions trouvent tout leur sens une fois utilisés dans des conditions (qu’on appelle aussi des branchements conditionnels). Une expression évaluée est ou vraie (le résultat est différent de zéro) ou fausse. Suivant ce résultat, l’algorithme va effectuer une action, ou une autre. C’est le principe de la condition.

Grâce aux opérateurs booléens, l’expression peut être composée : plusieurs expressions sont liées entre elles à l’aide d’un opérateur booléen, éventuellement regroupées avec des parenthèses pour en modifier la priorité.

(a=1 OU (b*3=6)) ET c>10

est une expression tout à fait valable. Celle-ci sera vraie si chacun de ses composants respecte les conditions imposées. Cette expression est vraie si a vaut 1 et c est supérieur à 10 ou si b vaut 2 (2*3=6) et c est supérieur à 10.

Reprenez l’algorithme du précédent chapitre qui calcule les deux résultats possibles d’une équation du second degré. L’énoncé simplifié disait que pour des raisons pratiques seul le cas où ...