Sommaire

Notations ontologiques

Le langage ontologique se dérive en plusieurs notations, offrant ainsi une souplesse de présentation au lecteur de l’ontologie. Pour encadrer l’interprétation en Java OWL-APIJava OWL-API, il est proposé de présenter les éléments d’expressivité associés aux ontologies sous trois formes syntaxiques, la syntaxe Syntaxe:TurtleTurtle, la syntaxe Syntaxe:fonctionnellefonctionnelle et la syntaxe Syntaxe:graphique G-OWLgraphique G-OWL.

1. Syntaxe Turtle

Dérivé de la notation RDF, la notation Turtle (W3C, 2012e) est fondée sur une structure en triplet de type sujet/prédicat/objet formant un énoncé. Voici les quelques règles syntaxiques de base nécessaires à la compréhension de cette notation.

1 -

Le préfixe est un triplet de la forme : @prefix nom de l’espace de nommage URI/IRI.

2 -

Le sujet, le prédicat et l’objet sont des qname.

3 -

Un énoncé est un triplet de type sujet prédicat objet.

4 -

Chaque énoncé de se termine par un point « . » (voir l’exemple a).

5 -

Le point-virgule « ; » est utilisé pour associer plusieurs attributs à un sujet (voir l’exemple b).

6 -

La virgule « , » est utilisée pour associer une séquence d’objets à la suite du prédicat de l’énoncé (voir l’exemple c).

7 -

Le prédicat ...