Sommaire

Gestion de l’arrosage Arrosage

1. Avant-propos

Si vous disposez d’un jardin, d’un potager ou d’une serre, il est possible d’automatiser et de minimiser la consommation d’eau nécessaire pour son arrosage.

La solution la moins coûteuse d’un point de vue investissement et implémentation pour la mise en place d’un système d’arrosage est généralement de mettre en place des asperseurs dont un type est représenté sur la figure suivante.

images/05M2.png

Ceux-ci, une fois connectés au réseau d’eau (de ville ou de pluie), seront chargés de mouiller l’ensemble des plantes se situant à une distance plus ou moins grande en fonction de la pression régnant dans le réseau d’eau. Cependant, cette technique va à l’encontre des règles de bonne pratique pour l’arrosage qui est de n’arroser que quand cela est nécessaire et de façon localisée, à savoir à proximité des racines des plantes (potagères ou non), et non sur les feuilles. Outre l’économie d’eau obtenue lorsque l’on arrose à la base des racines qui permet d’utiliser une quantité d’eau plus réduite, un autre avantage de cette technique réside dans le fait que les maladies prolifèrent moins rapidement sur les plantes sensibles à la présence d’eau sur les feuilles comme les plants de tomates. Économie

Toutefois, ...