Une étape importante Première couche

La qualité de la première couche sur une impression 3D est l’élément le plus important d’une bonne impression.

Si votre première couche est réussie, ce sera un premier gage de réussite pour votre impression 3D. Un grand nombre d’impressions 3D ratées proviennent d’un défaut de première couche.

On peut réaliser une première couche parfaite de manière manuelle ou grâce à des aides électroniques et logicielles.

images/Ch7_S1_IMG1.png

Couche écrasée, couche parfaite et couche pas assez écrasée

Une bonne maîtrise de la première couche sur votre imprimante 3D vous garantira un taux de réussite bien plus élevé.

Une bonne première couche doit :

  • adhérer parfaitement à la surface d’impression ;

  • avoir la même hauteur sur toute la surface d’impression ;

  • être la plus homogène possible sur toute la surface d’impression.

Et une bonne première couche ne doit pas :

  • être composée de bosses (surextrusion) ou de creux (sous-extrusion) ;

  • se décoller du plateau ;

  • boucher la buse ou faire claquer le système d’extrusion.

Parfois, des soucis d’impression qui ont lieu bien plus tard sont les conséquences d’une première couche non maîtrisée.

Si vous imprimez avec plusieurs types de filaments, les bons réglages...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le paramétrage électronique de l'imprimante 3D
Suivant
La planéité du lit d'impression