Les nouveaux besoins et IPv6

1. Plus d’adresses disponibles

Avec l’explosion du nombre d’équipements connectés en permanence à Internet, l’espace d’adressage nécessaire est devenu beaucoup plus important. Il y a maintenant plus d’équipements connectés que d’êtres humains.

IPv6 répond à cela en augmentant le nombre de bits disponibles pour former une adresse. Quand IPv4 propose seulement 32 bits, IPv6 en propose 128, ce qui permet d’avoir un nombre d’adresses égal à 2128 ce qui autorise un nombre très important d’adresses.

Pour visualiser le nombre de combinaisons possibles, cela représente 340 282 366 920 938 463 463 374 607 431 768 211 456 adresses possibles.

Cependant l’entièreté de l’espace d’adressage n’est pas encore mise à disposition par l’IANA, mais celui utilisable aujourd’hui permet de répondre pleinement aux exigences actuelles, au-delà des besoins planifiables. 

2. Une meilleure organisation de l’attribution des adresses

Compte tenu du nombre considérable d’adresses disponibles, un nouveau challenge apparaît : celui de la future taille des tables de routage IPv6.

Pour IPv4 la taille de la table de routage Internet, c’est-à-dire une table de routage sur un routeur de fournisseur d’accès Internet qui contient tous les préfixes...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_CE3M1CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Rappel historique
Suivant
ICMPv6