Sommaire

Améliorations mesurables

1. Pourquoi cette règle ?

Qui dit objectifs chiffrés dit moyens pour les mesurer. Cette règle est certainement la plus simple des cinq, en tout cas à expliquer : lors d’une campagne d’optimisation des performances d’une application, il faut se mettre d’accord à l’avance sur ce qui va être mesuré, et comment.

Le « quoi » correspond aux scénarios : quelles sont les interactions utilisateurs les plus longues ? Quels sont les traitements de masse qui désespèrent nos clients ? C’est souvent le département de tests/qualité logicielle qui identifiera pour nous ces scénarios. Parfois, ce sera directement notre client, et il est évident dans ces cas qu’une amélioration s’impose d’autant plus vite.

2. Comment appliquer cette règle

Le « comment » est à notre discrétion : nous pouvons choisir d’ajouter des compteurs logiciels de temps passé entre un clic sur un bouton et l’apparition du résultat à l’écran, ou demander à un testeur de se munir d’un chronomètre et de faire quelques tests sur notre application. Cette deuxième méthode ne doit pas être sous-estimée : elle est évidemment moins précise, mais lorsqu’un client nous demande de rendre plus rapide une fonctionnalité, il ne souhaite en général ...