Sommaire

FOIRL, Ethernet à 10 Mbit/s et à 100 Mbit/s

Certes, Ethernet a démarré avec du cuivre comme support de transmission du signal. Ce fut, tout d’abord, le câble épais - câble jaune ressemblant à un tuyau d’arrosage ! - puis le câble fin (thin cable) et, enfin, les paires torsadées (twisted pair) avec des caractéristiques évoluant dans le temps parallèlement à l’évolution des débits. Mais, très vite, la fibre optique a su imposer ses qualités intrinsèques pour devenir incontournable.

1. FOIRL

La première norme officialisant l’application d’Ethernet utilisant des fibres optiques comme support date de décembre 1987 : IEEE 802.3d, plus connue sous le nom de FOIRL (fiber optic inter-repeater link). L’objectif consistait à étendre la distance entre deux équipements. Limitée à 185 mètres en cuivre, elle pouvait être portée jusqu’à un kilomètre entre ces équipements via un répéteur à chaque extrémité.

Les fibres optiques recommandées étaient les fibres multimodales 62,5/125 microns mais les fibres 50/125 microns et 100/140 microns étaient acceptées.

images/10_05.png

2. Ethernet à 10 Mbit/s

La distance limitée du FOIRL a nécessité une évolution normalisée en septembre 1993 : norme IEEE 802.3j, plus connue sous le nom de 10BASE-F. La distance ...