Sommaire

Inversion de contrôle et injection de dépendances

L’inversion de contrôle et l’injection de dépendances sont deux principes contribuant à la structuration et à la modularisation d’une application. Ce sont aussi les deux principes fondateurs de Spring.

1. L’inversion de contrôle

Pour illustrer la définition du principe d’inversion de contrôle, nous nous appuyons sur la comparaison entre une application développée classiquement avec des modules contrôleurs responsables de l’enchaînement des traitements et avec l’utilisation des mécanismes d’inversion de contrôle.

a. Le modèle classique : écrire des contrôleurs spécifiques

Dans une approche classique, le processus d’écriture d’une application informatique peut se schématiser de la façon suivante :

1. Écrire un ensemble de programmes (P1, P2...), si possible suffisamment petits pour rester compréhensibles, maintenables... chacun de ces modules a pour responsabilité de ne réaliser qu’une fonction ou qu’une partie d’une fonction de l’application.

2. Écrire un programme principal qui est responsable de réaliser toutes les fonctions attendues de l’application à travers des enchaînements d’appels aux modules ou aux routines précédents. Ce programme est le module contrôleur de l’application ; nous le notons P0 dans ...