Sommaire

Analyse d’impact sur les ressources humaines

1. Résistances au changement

Les résistances au changement les plus fortes concernent les ressources humaines. Il convient de considérer que tout changement fait peur et que le premier réflexe est de repousser le changement qui s’annonce. Le changement n’est pas souvent facilement accepté, de manière rationnelle ou pas, car il constitue une rupture de l’équilibre existant. Les causes de blocage ne sont donc pas structurelles la plupart du temps, mais humaines.

Le changement nécessite à chacun d’opérer un deuil par rapport à une situation connue et maîtrisée et d’engager un effort d’adaptation.

a. Courbe de deuil-acceptation (cas d’un changement imposé)

La courbe suivante (inspirée des travaux de la psychiatre et psychologue Élisabeth KüblerRoss) présente les étapes qui s’appliquent à toute forme de perte. Dans le cas d’un projet, il s’agit de la perte d’une situation de travail connue et confortable.

images/C09I10.png

La première réaction d’un acteur est celle du déni ou du refus. Le temps et les actions d’accompagnement au changement font alors leur œuvre jusqu’à la phase d’acceptation.

En matière de gestion de projet et d’accompagnement au changement, il convient de tirer quelques enseignements de ce type d’analyse :

  • Le chef de projet doit lui-même accepter ...