Introduction

Ce chapitre pose les bases pour utiliser les outils autoconf, automake et libtool. Nous avons vu que pour de petits et moyens projets nous pouvions utiliser l’outil make dans la recette "Automatiser la compilation avec make" (chapitre "Outils de compilation"). Cependant, dès lors que vous voulez automatiser la compilation tout en proposant des outils assez simples à l’utilisateur pour modifier quelques paramètres de compilation, ou capables de tenir compte des versions des composants logiciels pré-requis, make ne suffit plus. Plusieurs projets furent lancés dans ce but, et nous pouvons citer xmkmf, aujourd’hui tombé dans l’oubli car il nécessitait un serveur X11 dont il faisait partie de la suite logicielle. Son concurrent, l’ensemble autoconf, automake et libtool lui a survécu et est devenu un standard pour les développeurs de logiciels libres.

Les versions de ces logiciels sont assez compatibles entre elles à partir de la 2.50 pour autoconf, 1.6 pour automake et 1.4 pour libtool. Par conséquent, en fonction de la machine dont vous disposez, vous n’aurez pas forcément la version la plus récente de ces logiciels, mais cela n’est pas génant pour la lecture de ce chapitre. Les exemples ont été écrits avec les versions 2.59 d’autoconf, 1.8.5 d’automake et 1.5.14 de libtool. Ils fonctionnent toujours avec les versions autoconf-2.69, automake-1.13.4 et libtool-2.4.2.

Dans ce chapitre...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI3CACT.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Effectuer une requête sur un serveur de bases de données compatible ODBC
Suivant
Démarrer un projet avec autoconf et automake