Les causes des erreurs

Avant de conclure, penchons-nous sur les racines du mal, à savoir les raisons pour lesquelles des erreurs de code telles que celles détaillées ci-dessus peuvent apparaître, afin de déterminer comment les éviter.

En tout premier lieu, un manque de formation au codage pour la performance est indubitablement à l’origine de beaucoup de situations problématiques. Il suffit de lire les contenus de cours de programmation en .NET pour s’en convaincre : très peu parlent de performance, à part pour une session dédiée et labellisée "expert". L’auteur espère avoir convaincu le lecteur que cette approche est défectueuse, et qu’un développeur non expert peut facilement écrire du code, non pas parfaitement optimisé, mais tout du moins sans grosse erreur de performance, et ce, avec une formation assez légère. Ce livre devrait suffire dans une grande majorité des cas, en tout cas pour des applications non critiques.

La performance est également souvent le parent pauvre des tests. Par exemple, il est rare de trouver des tests unitaires profitant de leur exécution pour remonter des indicateurs de performance des fonctions testées.

Ce manque de culture de la performance applicative se retrouve dans les cahiers des charges, ne comportant souvent qu’une seule référence aux temps d’exécution, à savoir une limite temporelle...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI2ECR.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Checklist
Suivant
Coder léger