Sommaire

Gestion de la mise à jour des services

1. Lien entre évolution logicielle et Docker

Aucun service, aussi soigneusement écrit soit-il, n’a une durée de vie infinie. La science logicielle n’est pas infaillible et hormis quelques cas très particuliers, les bogues continuent d’exister dans presque toutes les applications. Même lorsque ces dernières sont à peu près stabilisées, des améliorations de stabilité et de performance sont toujours les bienvenues. Enfin, le métier évolue lui aussi à cause de la réglementation et des pratiques. Tout ceci fait que la durée de vie d’une version logicielle peut être courte ou longue, mais qu’elle est toujours limitée et que presque tous les applicatifs doivent voir leur implémentation modifiée plusieurs fois durant leur cycle de vie global.

Du code source à la mise à disposition de la fonctionnalité aux usagers, il y a toutefois quelques étapes et le fait de déployer une application par le bais de Docker en rajoute quelques-unes. Nous ne détaillerons bien sûr ici ni la compilation du code source, ni les tests, ni la mise à disposition du livrable (phases amont) et encore moins la publication (publicité, branchement sur des outils tiers, etc.) (phases aval). Par contre, les phases d’intégration continue (et potentiellement aussi de déploiement continu) sont à étudier ...