Sommaire

Les fondamentaux

L’une des bibliothèques les plus populaires en Python pour créer des interfaces graphiques s’appelle tkinter, bien qu’il en existe d’autres, notamment GTK et QT, utilisées comme fondation des environnements de bureau Gnome et KDE respectivement. Cette bibliothèque provient d’un langage de programmation appelé Tcl, langage de programmation qui fut très populaire et apprécié pendant les années 2000. Ainsi, la bibliothèque tkinter est idéale dans le contexte du Raspberry Pi pour concevoir rapidement des interfaces graphiques dont la consommation en ressources est faible. Pour preuve, l’éditeur de code IDLE, présenté lors du chapitre Raspberry Pi 3, premier contact, est programmé avec tkinter. Pour familiariser rapidement le lecteur avec cette bibliothèque, les exemples sont présentés, comme d’habitude, du plus simple au plus compliqué.

D’un point de vue théorique, une application tkinter se décompose en plusieurs couches, la couche de base représentant la fenêtre de l’application telle qu’elle apparaît à l’écran. La classe Tk constitue ce composant graphique qui doit être obligatoirement initialisé au début de chaque application utilisant la bibliothèque. Sur cette couche s’ajoutent et s’empilent ensuite d’autres composants graphiques permettant le plus souvent d’interagir ...