Sommaire

Fonctionnement

Pour évoquer le fonctionnement du pipeline d’agrégation, MongoDB utilise la métaphore du tapis roulant dans une usine. Les documents sont sur ce tapis roulant et tout au long de l’usinage, un certain nombre de traitements leur est appliqué : ces traitements sont appelés des étapes (stages).

Ainsi, un pipeline se compose généralement d’une ou plusieurs étapes utilisant des opérateurs nommés opérateurs d’agrégation et dont certains portent des noms que nous avons déjà eu l’occasion de voir dans les chapitres précédents. La méthode qui permet d’exécuter un pipeline sur une collection se nomme aggregate et sa syntaxe est :

db.collection.aggregate(pipeline, options)

Le paramètre pipeline est un tableau d’étapes tandis qu’options est un document. Parmi les options notables de cette méthode, nous retiendrons :

  • collation, qui permet d’affecter une collation à l’opération d’agrégation.

  • bypassDocumentValidation qui ne marche qu’avec l’opérateur $out et permis de passer outre la validation des documents.

  • allowDiskUse permet de faire déborder les opérations d’écriture sur le disque.

Nous verrons plus bas que même si l’utilité de procéder ainsi est pour ainsi dire nulle, aggregate peut être invoquée sans aucun argument.

Une étape ...