Se préparer méthodiquement

Il ne s’agit pas de choisir une méthode agile ou classique, d’UML ou de Merise. Ces dernières, bien que fort utiles, ont une portée limitée, axée principalement sur la conception et la production d’un projet informatique.

Scrum ou Lean ne sont d’aucune aide pour démêler une controverse entre deux experts, fixer des indicateurs de valeur, gérer des risques, déléguer, vérifier ou effectuer mille autres tâches incombant au directeur de projet. À l’instar d’auteurs comme Kent Beck ou Martin Fowler qui ont apporté énormément à la production logicielle de qualité, certains penseurs plus anciens nous ont légué en héritage des méthodes de conduite de la pensée, qui sont plus qu’utiles pour exercer une des fonctions critiques du directeur de projet, le discernement. Transformer une hypothèse en certitude et se baser sur cette certitude pour emmener toute une équipe nécessite de la méthode.

Kant propose certainement l’approche la plus moderne avec la Critique de la raison pure, mais pour en saisir le sens profond, il peut être préférable de commencer par le Discours de la méthode de Descartes ou le Novum organum de Francis Bacon. Ces méthodes peuvent sembler surannées lorsque l’on traite de la conception logicielle, mais excellentes lorsqu’il s’agit...

couv_DP2DIR.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
L'engagement
Suivant
Les objectifs