Sommaire

L’infogérance, problématique des SI modernes

La pratique de l’infogérance s’est développée à dater des années 1990, à la faveur des évolutions technologiques qui ont ouvert de nouvelles possibilités de déporter les ressources hors de l’organisation afin d’en mutualiser soit l’infrastructure soit l’exploitation. La montée des contraintes économiques a conforté cette tendance, en offrant aux entreprises et aux administrations des solutions optimisées du fait de la spécialisation et de l’industrialisation des prestations externalisées.

L’infogérance se distingue de la simple prestation de service en ce qu’elle déporte (ou ambitionne de déporter) le centre de gravité des ressources et confie à un prestataire externe un mix de moyens, d’expertise et d’opérationnalité qui le place en posture de quasi-manager de pans entiers du SI. Cette délégation de responsabilité doit être soigneusement encadrée et se traduit par des engagements de service globaux et forfaitisés.

En évolution rapide, le marché de l’infogérance se structure et se concentre pour offrir, depuis les années 2010, des prestations d’infogérance globale (c’est-à-dire conjuguant infrastructures, exploitations et projets) et en convergence (informatique, réseau, communication ...