Bataille des orchestrateurs Orchestration:bataille

De 2011 à 2014, Docker devient de plus en plus incontournable comme outil d’encapsulation d’applications à destination du cloud, avec notamment des solutions comme Amazon ECS. Les offres d’hébergement Docker commencent à fleurir chez Microsoft et IBM.

De 2015 à 2018, c’est le début de la guerre des orchestrateurs. Il y a de très nombreuses solutions d’orchestration rivalisant de fonctionnalités. Docker étant facilement manipulable par ses API, la mise en place d’un orchestrateur devient une nécessité. Rappelons que Docker a précisément été conçu dans l’objectif de faciliter le déploiement des applications et l’hyperdensification. Parmi les grands candidats pour l’orchestration, il y a essentiellement :

  • CoreOS, qui est à l’origine de etcd, de la release Tectonic et du moteur de container rkt, créateur de la release immuable CoreOS, puis des opérateurs (operators) au sein de Kubernetes. CoreOS

  • Rancher avec Cattle, qui est notamment à l’origine de la démocratisation de l’expression métaphorique « think cattle not pets » (penser que le bétail n’est pas les animaux de compagnie) pour définir le nouveau paradigme des relations entre les opérateurs et leurs serveurs. Cet orchestrateur est très orienté supervision et est l’un...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPHADIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Automatisation ou orchestration ?
Suivant
Mécanismes des environnements distribués