Sommaire

Deep Web, Dark Web, darknet, Black Market

Dès que l’on commence à parler du Black Market, le vocabulaire, sa situation géographique numérique, sa présence fantasmée ou non se mélangent. Il n’est pas rare de lire que le Black Market se cache dans le Deep Web. Que les pirates commercialisent leurs forfaits dans un Dark Web caché dans un darknet qui protègent leur business. Si dans la forme, le raccourci peut être entendu, dans le fond, nous sommes à mille lieues de la réalité.

D’abord, le Deep Web n’a rien de dangereux et de trouble. Il s’agit ni plus ni moins des données qui ne sont pas référencées sur le Web. Par exemple, une base de données qui gère votre site ; ce blog qui n’est destiné qu’à votre famille ; ces courriels que vous envoyez et recevez ; ce forum qui réclame des identifiants de connexion pour accéder à ses contenus, etc. Tout ceci n’a pas pour mission d’être référencé. Les moteurs de recherche qui parcourent la toile avec leurs robots (spider) fouineurs n’ont pas la possibilité de les cataloguer pour les retrouver à la première demande. Bref, ces données sont dans le Deep Web.

Avant de nous lancer dans cette visite du Black Market et de son utilisation dans une politique de veille, revenons rapidement sur les différentes couches du Web. D’abord ...