Sommaire

Service DHCP et DNS dynamique

DHCP DNS

DHCP constitue la suite logique au DNS dans l’élaboration d’un réseau. Cela ne concerne bien sûr que les ordinateurs sur notre réseau local. La règle étant de pouvoir s’affranchir de toutes les contraintes d’une configuration IP fixe. Le serveur DHCP donne le "la" en transmettant adresse IP, adresse du serveur passerelle, du serveur de temps, etc.

1. Principes de fonctionnement

Historiquement BootP (Boostrap Protocol) a été le premier protocole de configuration complet. Il est devenu la base du protocole DHCP qui fonctionne sur les mêmes ports que BootP : UDP 67 et 68.

Le principe de base consiste à affecter dynamiquement une adresse IP à chaque client avec différents paramètres tels que serveur DNS, passerelle par défaut, etc. Cette allocation possède une durée limitée : le bail, renouvelé suivant un intervalle défini. De son côté, le client libère cette adresse quand la session se termine.

L’inconvénient majeur repose essentiellement sur la surcharge du réseau car le protocole utilise des trames de broadcast (diffusion multiple) pour rechercher le serveur DHCP sur le réseau. En cas de demandes simultanées, comme par exemple tous les PC d’une entreprise s’allumant le matin entre 8h et 9h, le réseau saturera si l’équipement n’a pas été prévu pour (sous-réseau, ...