Sommaire

Un point sur les langues

Dans ce livre, nous avons fait le choix d’utiliser certains termes anglophones francisés plutôt que leur traduction. Par exemple, nous utilisons le terme « merger » alors que nous pourrions utiliser sa traduction française : fusionner. Il en est de même pour certains mots comme « commiter » et d’autres.

Nous avons fait ce choix car en entreprise beaucoup de ces termes francisés sont utilisés. Cela peut s’expliquer par un exemple. Il est plus efficace de demander :

« As-tu commité ? »

plutôt que :

« As-tu sauvegardé avec la commande git commit ? »

Par ailleurs, le terme « commit » pourrait se traduire par « enregistrer », « garder en mémoire » ou encore « consigne ». En utilisant le terme anglophone, on est sûr d’employer un terme standard reconnu par tous les développeurs.

Nous aurions pu utiliser des traductions littérales des termes :

« As-tu consigné ? »

Mais cette façon de parler n’est pas du tout utilisée par les développeurs. De plus, pour obtenir de l’aide sur les commits, il vaut mieux faire une recherche avec les mots git commit qu’avec les mots git consignation.