Démocratie numérique : la seule solution serait-elle celle des outils de microblogging ? DÉMOCRATIE NUMÉRIQUE:Microblogging

Twitter apparaît donc comme la véritable solution de raccourci insolente vis-à-vis des protocoles établis sur le Web à cette époque. Pendant des années, les protocoles du Web se sont enrichis, étape par étape, créant même ainsi des communautés d’utilisateurs aux pleins pouvoirs. Le plus bel exemple de cette communauté fermée faussement très ouverte étant, par exemple, Wikipédia.

Sur Wikipédia, sur les sujets qui mènent à débat comme la définition du mot "automobile", il y a toujours quelqu’un de plus "gradé" que vous qui prendra autorité sur la définition ou le lien que vous essayez d’intégrer. Même si Wikipédia se veut être la plus belle représentation d’une forme d’intelligence collective ou de travail collaboratif, cette forme de communication est bien désormais saturée, car les sujets de travail et d’intelligence collective qui fédèrent le plus d’activités sont globalement toujours les mêmes : il y aura toujours des milliers de personnes pour tenter d’expliquer le mot "automobile" alors qu’il y en aura beaucoup moins pour tenter d’expliquer le mot "Soucieu-en-Jarrest"...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_MB7RESSO.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Twitter, la réponse au besoin d’expression immédiat et sans prérequis
Suivant
La structuration d’Internet à l’encontre de la démocratie