Sommaire

Domaines d’application

Le premier système expert est apparu en 1965. Nommé Dendral, il permettait de retrouver les composants d’un matériau à partir d’informations sur sa résonnance magnétique et sur le spectrogramme de masse de celui-ci.

Depuis, les systèmes experts se développent dans de nombreux domaines et sont présents jusque dans les logiciels que l’on utilise tous les jours.

1. Aide au diagnostic

Le premier grand domaine d’application des systèmes experts est l’aide au diagnostic. En effet, grâce à leur base de règles, ils vont pouvoir tester et éliminer différentes possibilités jusqu’à en trouver une ou plusieurs probables.

On les retrouve ainsi dans les applications médicales pour aider au diagnostic de certaines maladies. On peut citer MYCIN qui permet de déterminer quelle bactérie se trouve dans le corps d’un patient et quel traitement (type d’antibiotique et posologie) lui administrer pour l’aider à guérir ou CADUCEUS, une extension de MYCIN permettant de déterminer plus de 1 000 maladies du sang. D’autres applications permettent d’aider le diagnostic de maladies à partir de radiographies ou d’images médicales. Plus récemment, on les retrouve dans d’autres applications médicales : détermination de l’âge des os à partir d’une radio (Seok, 2016) ou encore ...