Utilisation d’Istio

1. Injection de pods dans le maillage de services

Afin d’intégrer une application dans le service mesh, il existe deux solutions :

  • L’utilisation d’annotations (sur l’espace de noms ou sur le pod).

  • L’utilisation de la commande istioctl. istioctl

a. Installation d’istioctl

La commande istioctl est un binaire permettant de réaliser certaines opérations sur le système Istio. L’installation peut se faire à l’aide de la commande arkade suivante :

$ arkade get istioctl 

En cas d’absence d’Arkade, son installation se fait à l’aide de la commande suivante :

$ curl -L https://git.io/getLatestIstio | sh - 

La commande doit renvoyer des instructions de ce type :

Add /home/yannig/istio-1.13.2/bin to your path; e.g copy paste in  
your shell and/or ~/.profile:  
export PATH="$PATH:/home/yannig/istio-1.13.2/bin" 

 Ajoutez la ligne export PATH dans le fichier profile de l’utilisateur (~/.zshrc pour zsh ou ~/.bashrc pour bash). Redémarrez ensuite votre session pour prendre en compte la modification.

b. Injection du sidecar à l’aide d’istioctl Sidecar:injection

Une fois la modification terminée, l’injection des déclarations se fait à l’aide de la commande istioctl suivie des options suivantes :

  • L’option kube-inject.

  • L’option -f suivie des ressources dans lesquelles injecter la configuration Istio. 

Ci-dessous un exemple de lancement...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI2KUB.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Installation d’Istio
Suivant
Tableaux de bord