Introduction

Les difficultés d’appréhension des évolutions technologiques par le droit de la propriété intellectuelle Propriété intellectuelle ne sont pas nées avec le déploiement de l’intelligence artificielle. Au milieu du XIXe siècle, les photographies et les œuvres cinématographiques ont été écartées de toute protection par le droit d’auteur : ces productions étant directement issues de procédés techniques, elles ne pouvaient en aucun cas bénéficier d’une protection centrée sur l’auteur1.

Aujourd’hui, l’importance des créations générées par des outils dotés d’une intelligence artificielle ne peut plus être ignorée. En effet, l’intelligence artificielle est désormais capable de créer des tableaux, des scénarii de films, des articles de presse, des musiques… autant de productions initialement créées par l’humain exclusivement.

Son succès est également croissant. D’un point de vue musical par exemple, si un musicien a tendance à créer une musique qui lui correspond, les algorithmes produisent pour leur part des créations qui correspondent à ce que le public souhaite écouter2.

Toutefois, l’implémentation de l’intelligence artificielle dans le monde de la création n’est...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPEEJIA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Notes
Suivant
Les créations générées par des applications d’IA sont-elles protégeables par le droit d’auteur ?