Infrastructure en haute disponibilité Haute disponibilité:infrastructure

1. Exemple d’architecture Haute disponibilité:architecture

Voici un diagramme représentant une architecture classique de haute disponibilité d’une infrastructure informatique, qui se veut la plus tolérante possible aux pannes.

images/chap2_001.png

Figure 1 : Infrastructure en haute disponibilité

On constate que le matériel est redondant :

  • Deux serveurs

  • Deux switchs réseau

  • Deux répartiteurs de charge (LB1 et LB2)

  • Deux onduleurs

  • Un stockage avec une tolérance aux pannes RAID

Les connexions elles-mêmes sont redondantes :

  • Les répartiteurs et les serveurs ont un lien réseau physique vers les deux switchs.

  • Les serveurs ont une liaison physique directe supplémentaire dans le cadre, par exemple, d’un heartbeat.

  • Les serveurs accèdent au même stockage redondant.

  • Les clients accèdent aux services par l’un des deux répartiteurs de charge.

  • Chaque équipement dispose de deux alimentations distinctes, branchées sur deux réseaux électriques indépendants, dont au moins un est raccordé à un onduleur ou générateur de secours. 

2. Caractéristiques matérielles d’un serveur

Dans un datacenter (ou centre de données), les serveurs sont installés sous forme de lames dans des racks. Ces serveurs ont des particularités par rapport à un ordinateur classique :

  • La présence...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPHADIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Qu'est-ce que la haute disponibilité ?
Suivant
Installation de base