Sommaire

Test du singe

Test du singe

Comme nous l’avons vu précédemment, les tests unitaires permettent de réaliser des cas de tests précis renseignés par le développeur. Mais, quand bien même le développeur aura pris soin de décrire un maximum de cas de tests, en environnement réel, l’utilisateur pourra toujours interagir avec l’application d’une façon non prévue par le développeur. C’est là qu’intervient le test du singe pour aider le développeur à réduire le champ des interactions utilisateur non testées.

Le test du singe est un test aléatoire de l’application via l’interface graphique. Ce test simule une utilisation de l’interface utilisateur via la saisie de touches, de gestes tactiles, de clics et d’autres événements que tout utilisateur peut normalement réaliser mais de façon complètement aléatoire. Cela permet de tester de nombreuses utilisations auxquelles le développeur n’aurait pas pensé comme par exemple la validation d’un formulaire alors que des champs sont restés vides.

Android met à disposition l’outil Monkey (Singe) pour réaliser ce type de test. Cet outil se lance depuis le shell de la plateforme Android, émulateur ou périphérique. 

Syntaxe

adb shell monkey [options] [nombre d’événements]

Pour afficher la liste complète ...