Sommaire

Utilisation des commandes ad hoc ad hoc

Les commandes ad hoc exécutent une tâche unique, elles ne sont donc pas réutilisables sur un ou plusieurs nœuds gérés. Leur utilisation permet de réaliser des tests ou des modifications facilement et rapidement comme, par exemple, effectuer le redémarrage d’un service sur plusieurs hôtes ou bien de s’assurer qu’une règle de pare-feu est appliquée.

La commande pour exécuter une commande ad hoc est /usr/bin/ansible :

ansible <hosts> -m <module> [-a <module args>] [-i <inventaire>] ansible
  • <hosts> spécifie les hôtes gérés sur lesquels la commande ad had doit être appliquée.

  • -m indique l’utilisation d’un module Ansible.

  • -a passe les arguments nécessaires au module invoqué par le commutateur -m.

  • -i définit le fichier inventaire à utiliser.

Ansible, par défaut, n’utilise que cinq processus simultanément. Lorsque vous avez plus d’hôtes que cette valeur prédéfinie, Ansible prend plus de temps pour communiquer avec ces derniers. Il faut, pour pallier cela, spécifier le nombre de processus à dupliquer avec le commutateur -f. Ce principe est appelé « fork » . fork

Exemple

Pour redémarrer les serveurs du groupe web, il est possible d’augmenter le nombre de processus parallèles à 12 :

[root@server1 ...