Créer et gérer un registre Registre:créer

Avant de créer un registre, commençons par repréciser ce dont il s’agit. Nous avons vu la structure d’un tel registre au chapitre précédent dans la section Registre et Quantum Ledger Database. Le premier point important à retenir est qu’Amazon QLDB (Quantum Ledger DataBase) est avant tout une base de données. Cela signifie qu’au même titre que Microsoft SQL Server, Oracle Database ou IBM Db2 Database, elle permet de stocker des informations de façon à pouvoir les interroger et y faire des opérations diverses.

Cependant, QLDB n’est pas un système de gestion de base de données (SGBD) au sens relationnel. En effet, QLDB ne permet pas de gérer des données au sens où on l’entend généralement dans le monde des SGBDR, mais des documents dont les formats ne sont pas définis strictement comme peut l’être celui d’une table composée de colonnes (attributs) et de lignes (tuples).

Ensuite, point important, QLDB est une base de données serverless. Cela signifie que lors de sa création, un registre est réparti sur plusieurs machines virtuelles automatiquement au sein d’une zone de disponibilité (AV, Availability Zone) et répliqué parmi plusieurs AV au sein d’une même région pour garantir une haute disponibilité. Cela signifie aussi que la montée...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EIBLOAWS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Préparation de l’environnement de développement
Suivant
Créer tables et index