Sommaire

Principaux algorithmes

Il existe quelques algorithmes particuliers plus connus que les autres, et présentant des environnements, objets et agents définis. Quatre sont ici présentés : les algorithmes de meutes, l’optimisation par colonies de fourmis, les systèmes immunitaires artificiels et les automates cellulaires.

Dans le chapitre sur les métaheuristiques, l’algorithme d’optimisation par essaims particulaires alors présenté pouvait déjà être vu comme un système multi-agents dans lequel chaque solution a une vue globale de toutes les autres solutions et une mémoire (la meilleure solution trouvée jusqu’alors). Ils se déplacent dans l’espace de solution qui sert d’environnement. Il n’y a pas d’objets. Cependant, cette technique est éloignée de la notion d’agents réactifs.

1. Algorithmes de meutes

À partir de quelques règles simples, il est possible de simuler des comportements de meutes ou de groupes. Craig Reynolds crée ainsi en 1986 les boids, des créatures artificielles évoluant en groupe.

Pour cela, les créatures ont trois comportements, liés à la présence d’autres individus dans leur proximité :

  • Un individu très proche va provoquer un comportement d’évitement (pour éviter de rentrer dans un autre individu) : c’est le comportement de séparation.

  • Un individu proche modifie la direction ...