Le VLSM VLSM

1. Qu’est-ce que le VLSM ?

VLSM (Variable Length Subnet Mask) est un masque de sous-réseau à longueur variable.

Dans la partie précédente, le découpage du réseau a été fait de manière fixe, c’est-à-dire que tous les sous-réseaux peuvent contenir le même nombre d’hôtes.

Or deux réseaux peuvent parfaitement avoir deux besoins radicalement différents à ce niveau. Un premier réseau peut avoir besoin d’héberger 120 hôtes tandis qu’un deuxième seulement… 2 (dans le cas d’un réseau point à point par exemple).

Un réseau trop grand par rapport au nombre d’hôtes qu’il doit héberger provoque une perte d’adresses car ces adresses ne peuvent pas être réattribuées en dehors de leurs subnets respectifs.

Bien sûr cela n’est pas critique lorsqu’il est question d’adressage privé car ces adresses sont gratuites et, au pire, l’organisation du réseau sera moins pratique. En revanche lorsqu’il s’agit d’adresses publiques, l’heure n’est plus au gaspillage d’une part car l’entreprise (ou le fournisseur d’accès Internet) paie ces adresses et d’autre part car il devient très difficile aujourd’hui d’en obtenir à cause de la pénurie d’adresses.

L’utilisation du VLSM permet donc de diviser...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_CE3M1CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le subnetting
Suivant
ICMP