Conclusion

L’essentiel des types Rust a été abordé dans ce chapitre. Certains (les structures notamment) seront approfondis par la suite. On note deux absents de marque pour le moment : les énumérations et surtout la notion de trait.

Pour cela, il nous manque encore certains concepts, à commencer par ceux qui font l’objet du chapitre Possession et emprunt en Rust. Nous verrons notamment la notion de propriété. En Rust, une valeur appartient toujours à une et une seule entité. La raison, en revanche, est évoquée dès le premier chapitre : il s’agit de sécuriser l’usage de la mémoire. Ainsi, comme chaque valeur a une entité propriétaire, la mémoire associée n’est pas « perdue » et on ne risque plus de pointer sur une zone mémoire non allouée par exemple.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EIRUST.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le type chaîne de caractères (string)
Suivant
Introduction