Conclusion

La mise en production, le contrôle et la validation sont des activités importantes de la phase de la transition des services. Elles vont avoir un impact direct sur le niveau de qualité des services lorsqu’ils seront en exploitation. Ce sont des activités qui sont déployées dans toutes les entités informatiques, mais malheureusement pas souvent structurées comme nous l’indiquent les bonnes pratiques ITIL V3. Cette absence de structuration amène souvent une qualité médiocre voire une réelle non-qualité, mais qui ne sera décelée que beaucoup plus tard, dans la phase d’exploitation, lors de l’émergence d’un nombre important d’incidents et de problèmes. Poussé par les clients et la Direction, on confond souvent vitesse et précipitation.

D’autre part, c’est dans ces activités que l’on voit souvent une forte résistance au changement, car les méthodes de travail existent depuis longtemps dans les entreprises. Il va falloir changer sa manière de faire, non pas pour l’améliorer mais pour améliorer la qualité de la production des services en exploitation.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EP23ITI.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le processus de la gestion de la connaissance
Suivant
Présentation générale