Pourquoi une méthode ?

Merise, Unified Process, RAD-PUMA, XP, Scrum, Lean, Kaban, PRINCE2, Crystal Clear... au fur et à mesure de l’évolution du cycle des développements, les méthodes se succèdent, toutes promettant des résultats spectaculaires et conduisant aux mêmes constats. Elles ne garantissent en aucune manière la réussite d’un projet. Pourtant, nous cherchons tous à y croire alors que ce constat n’est pas nouveau. Depuis des siècles, l’homme cherche à rationaliser des processus sous forme de méthodes afin de formaliser un savoir acquis par essai erreur. De l’Organon d’Aristote, jusqu’aux pratiques agiles, en passant par le Fordisme de F.W. Taylor, elles ont toute apporté leur lot de bénéfices et de contraintes, mais ce ne sont que des outils utilisés un temps, puis remplacés par un autre que l’on juge plus performant. Ainsi, les méthodes agiles éclipsent d’anciennes méthodes, tout comme le Novum Organum de Lord Francis Bacon supplanta l’Organon d’Aristote.

Si les méthodes ne garantissent pas la réussite d’un projet, l’application stricte d’une méthode, adaptée au contexte, présente de réels bénéfices.

Le premier est chiffré par le Standish Group, rendu célèbre par sa publication du « CHAOS Report » de 1994, indiquant que seulement 16 %...

couv_DP2DIR.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Introduction
Suivant
Bénéfices d'une méthode