Sommaire

Domaines d’application

L’équipe de John Holland au sein de l’université du Michigan a commencé à travailler sur les algorithmes génétiques dans les années 60. Cependant, cette technologie n’a commencé à se faire connaître qu’à partir de 1975 avec la publication de son livre.

Les algorithmes évolutionnaires en général ont alors commencé à toucher de nombreux domaines. Pour qu’ils soient efficaces, il suffit de répondre à quelques contraintes :

  • Le nombre de solutions potentielles doit être très grand.

  • Il n’y a pas de méthode exacte permettant d’obtenir une solution.

  • Une solution presque optimale est acceptable.

  • On peut évaluer la qualité d’une solution potentielle.

Si ces quatre contraintes sont vérifiées, alors un algorithme génétique peut s’avérer être une bonne solution pour trouver une réponse au problème qui, bien qu’elle ne puisse être garantie comme la meilleure, sera en tout cas acceptable, et ce dans un temps raisonnable.

On les retrouve en premier dans les domaines de l’ingénierie et du design. En effet, il est aujourd’hui de plus en plus difficile de créer des pièces répondant aux contraintes et minimisant ou maximisant certaines caractéristiques (moins de matière première, consommation plus faible, puissance ...