Conclusion

Cet ouvrage a abordé toute la démarche ITIL V3 en parcourant les cinq phases du cycle de vie des services, tous les processus, et la fonction centre de services. Dans la plupart des environnements que l’on rencontre, il n’y aura jamais les conditions pour mettre en place tous les processus tels que définis dans les chapitres précédents. Les contraintes de ressources, de moyens et globalement de budget vont souvent freiner l’implémentation de toutes les bonnes pratiques ITIL V3. Indépendamment de ces contraintes, on peut aussi se demander s’il est nécessaire de décliner toute la démarche ITIL V3. Souvent la réponse est non, et beaucoup d’entreprises s’arrêtent à la version 2 de la démarche ITIL, à laquelle on ajoute la gestion des événements (voir dans le chapitre lié à la mise en œuvre, la section relative à la gestion des priorités de mise en œuvre des processus).

Rappelons que la démarche est basée sur une compilation structurée d’expériences provenant de secteurs d’activités différents dont certaines ne sont pas forcément significatives dans l’environnement choisi. Un des principes de base est résumé dans la citation de l’avant-propos : « ITIL, il faut l’adapter pour l’adopter ».

Avant tout travail sur la mise en place des bonnes pratiques...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPV3ITI.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La mise en œuvre de la démarche ITIL V3 dans une petite structure
Suivant
Les acronymes de la démarche ITIL V3